mardi, 08 avril 2014

l'importance....

 

5wwqwpy6.gif

 
 
L'importance d’être en accord avec soi même.



Il m'a fallut beaucoup de temps et différents changements personnellement pour arriver à l’être et je suis certaine que cette recherche une fois qu'on l'entreprend dure toute la vie.......

Donc à un certain moment de ma vie j'ai pris conscience et réalisé que je ne savais plus qui j’étais, ce que j'aimais ni ce que je voulais vraiment. 
Quels étaient mes rêves et mes aspirations? Quelles étaient mes valeurs et mes convictions? Je me sentais perdue, je m’étais perdue... Tout se confondait dans un brouillard dans lequel la volonté des autres était bien plus importante que la mienne. Je me perdais en cherchant l'approbation de mon entourage. Je n'avais pas compris que l'approbation bien plus importante, celle que je dois rechercher avant tout est la nôtre: s’approuver soi même avant de l’être des autres est fondamental. 
Devant ce fait , un jour ....j'ai pris des décisions ,mes décisions .
L'opinion favorable aujourd'hui des autres ne m'est plus aussi vitale. 
J'ai besoin de me sentir en accord avec ma personne avant tout: c'est ma boussole. J'ai besoin de ne plus sentir cette sensation intolérable de me trahir moi même. 
Je vous l'avoue ...oui le parcours a été long !! Je n'y suis pas arrivée aisément,  il m'a fallu souffrir et découvrir que même les personnes qui nous sont les plus chères peuvent nous "perdre". Nul ne peut s'occuper de nous mieux que nous mêmes. Impossible de déléguer... Nous devons prendre soin de nous, de nos rêves, de notre personne, défendre nos valeurs et nos opinions, soigner nos intérêts, avoir ce "sain égoïsme" qui nous permet de nous différencier des autres pour ne pas "se fondre dans la masse" et finir par perdre l'identité qui est la notre. 
Alors on doit...avoir à
- A affronter nos peurs de s''imposer, de dire parfois NON, (il faut apprendre tôt ou tard  à dire  << non >> même si l'on meurt  de trouille  ).
 Et on  apprend à accepter l'opposition et l’hostilité des autres sans céder ou renoncer à ses convictions. 
On apprend à s'accepter telle que l'on est , on apprend à mieux se connaître et on  se surprend souvent, agréablement ou désagréablement aussi parfois... 
Quand on "tombe", on  apprend à ne plus se dénigrer, à ne plus douter de soi et de notre valeur mais à s' encourager dans les moments difficiles: "je ferai mieux la prochaine fois".
Il faut apprendre  à se faire confiance, à suivre son instinct.
On apprend à rester DEBOUT sur ses propres jambes de façon autonome.
Je pense que la chose la plus belle c'est celle d' apprendre à s'écouter. 
On écoute souvent  les autres mais on  n'entend jamais sa propre voix... 
Il ne faut  jamais renoncer à soi ni s'autocensurer ou se dévaloriser...  au risque de devenir une marionnette ou une pâte à modeler dans les mains des autres. 
Il faut  s'assumer complètement et  apprendre  à se respecter soi-même  au risque de vous surprendre ... avant  tout simplement ....de respecter les autres...
Mais un jour aprés ce parcours  ,on peut se dire enfin "Aujourd'hui ça va mieux."

Les commentaires sont fermés.