mardi, 29 avril 2014

Le temps s'écoule............

 

 

danse_avec_les_flammes.jpg

 

 

Le temps s’écoule, les jours passent et j’observe la vie autour de moi avec curiosité.

N’est-ce pas là l’essence de la vie : savoir porter le regard de l’enfant sur ces choses que les yeux de l’adulte ont déjà vu des milliers de fois ?

Une façon d’appréhender la vie tellement simple à décrire théoriquement et si exigeante à pratiquer quotidiennement.

Heureusement que je suis de nature passionnée et persévérante.

En essayant d’observer le monde de cette façon, je constate combien l’être humain souffre de plus en plus de l’évolution galopante dans laquelle il est emporté. Alors que les machines sensées nous “simplifier” la vie n’ont jamais été aussi performantes et que les moyens technologiques de communication sont de plus en plus évolués (téléphone, internet, etc.), la souffrance morale n’a jamais été aussi importante.

Le mal-être, l’angoisse et la dépression touchent un nombre sans cesse croissant de personnes. Selon les spécialistes et dans les circonstances actuelles, l’avenir s’annonce encore pire.

Quelles peuvent être les causes d’une évolution si douloureuse pour l’humanité ? De mon point de vue, la raison principale vient du fait que l’être humain est de plus en plus déconnecté de ses propres désirs  .

Dans un environnement où tout va de plus en plus vite et où le plus important consiste à en faire toujours plus, l’être humain oublie d’être.

Alors c'est quoi Être pour moi?

Être signifie voir avec les yeux de l’enfant et s’émerveiller.

Être signifie écouter les sons du monde et les observer nous traverser.

Être signifie habiter notre corps et ressentir la rivière de la vie qui s’écoule en lui.

Être signifie que notre esprit, notre corps et notre âme sont reliés. Être signifie que nous offrons la possibilité à notre différence d’exister et de s’exprimer.

Être  veut dire que je refuse le prêt-à-penser et que je cultive l’ouverture de mon esprit, la sensibilité de mon coeur et l’ardeur de mon âme.

Je peux choisir d’être moi  à chaque moment de ma vie.

Que je sois n'importe où , que je sois seule ou en compagnie d’autres personnes, que je sois dans un contexte publique ou dans l’intimité,

Je peux choisir d’être Moi!

 Peut-être , le seul chemin possible pour retrouver la sensation intense d’être intensément vivant dans l’incertitude et le mouvement du monde dans lequel la vie nous appelle à “danser”.

 

 

 

samedi, 26 avril 2014

Les épreuves nous rendent plus fort.....

Un-amour-impossible-Flickr-creative-commons-e1328357888899.jpg

Friedrich Nietzche affirmait que « ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ». 

  Alors.....

Depuis son premier grand traumatisme, au moment où il a quitté le ventre maternel, La vie n’est qu’une succession d’épreuves pour le petit d’Homme.

Pourtant, il a gagné en autonomie dès lors qu’il n’a plus eu besoin de sa mère pour respirer.

Il existe donc par lui même.

 Un lien étroit entre épreuve à traverser et sensation d’avoir gagné en maturité. Cette conscience  se développe peu à peu au cours des périodes de la vie .

Ainsi, une épreuve (divorce, perte d’emploi, décès d’un proche, maladie) renvoie invariablement à cette nécessité de continuer . La réalité fait que la vie ne s’arrête pas au départ du conjoint, ni après un licenciement, ni à la suite de la mort d'un être cher, ni durant la maladie.

Qui dit  guérison ne signifie pas pour autant que l’épreuve traversée soit reléguée aux oubliettes.

Il indique et c’est déjà beaucoup – qu’un enseignement, une leçon de vie ont été appris . Cette traversée du désert se transforme alors en une forme de connaissance, d’apprentissage qui ne peut que renforcer les pulsions de vie et, pourquoi pas, se transmettre…....

 

La raison qui fait que.... 

Tant que nous sommes présents à nous-mêmes, la difficulté aussi grave soit-elle a quelque chose à apporter, au-delà de la douleur et de la souffrance. Nous sommes donc nés pour grandir, et ce jusqu’au dernier souffle…

Quand la vie est  jalonnée de terribles épreuves, on finit même par accepter l’inacceptable.

On n'a pas le choix ......on fait avec........

 Dans l’épreuve  parfois ,notre attitude nous transforme en véritable roc inébranlable.

  Envie de vous laisser  ces quelques mots....

 N’oubliez jamais : la vie est sacrée  alors ...allez  jusqu’au bout… de vous

 Ces mots doivent guidé toute notre vie,

                                                   Ils doivent servir d’objectif.

 L’amour, la fraternité et l’espérance triomphent toujours du mal, du désespoir et de la mort.

Je suis ici pour le croire, le dire et l’écrire

 

 

mercredi, 23 avril 2014

Mieux vivre..........

 
 

cropped-photo-2.jpg

 
 
 
 
 
Dans la nature, Moi...
Je me remplis d’énergie et des vibrations de la Terre. Je regarde les détails des plantes comme chaque dessin que forment les pétales. Pareil quand j’observe les oiseaux, les animaux, les pierres, tout ce qui se trouve dans la nature… Des toutes petites choses qui pourraient paraître insignifiantes aux yeux de beaucoup de personnes.
Tout a été créé avec tant de précision que nous dans ce monde moderne, nous n’y prêtons presque plus attention.
Nous ne savons même plus ce que c'’est que  la vraie vie, plongés dans un sommeil la plupart du temps ce qui ne nous rend même plus conscients de la réalité. Nous ne voyons plus le vrai monde.
Nous avons oublié ce qui est le plus important dans la vie. C’est de vivre pleinement le moment présent. Hélas trop souvent nous passons à travailler pour avoir de l’argent. A courir du matin au soir et nous n’en n’aurons jamais assez. Ni pour couvrir nos besoins inutiles de maintenant et ni pour en avoir suffisamment pour demain.
Nous répétons chaque jour la même chose en imitant les autres parce que nous croyons que c’est le mieux à faire. Nous avons appris à imiter les autres pour nous en sortir et nous ne sommes de loin même plus nous-mêmes.
Nous passons à côté de la vie et de nous aussi. Ce n’est pas de l’égoïsme que de vouloir donner un sens à la vie, à notre vie. La vie nous rend conscients que nous sommes là pour créer chaque jour non pas pour être des copies des autres.
Si nous pensions à vivre pleinement nous trouverions le temps de nous arrêter pour regarder enfin le monde que nous avons autour de nous. Nous verrions enfin tout ce qu’il y a de beau dans ce monde.
Nous serions alors enfin capables de contempler et protéger toutes ces merveilles.