dimanche, 27 août 2017

La douleur Morale......

 

images (1).jpg

 LA DOULEUR MORALE

Elle est parfois  difficile à surmonter..

Malheureusement , nous en sommes tous un jour ou l' autre confrontée

Comment peux t'on  soulager une douleur affective?

Il n'y a pas de remède miracle  

Mais .....

Avant tout chemin ,il faut déjà commencer par l' accepter

En prendre pleinement conscience au moment ou elle se produit

Et la prendre  "à bras le corps" pour la surmonter.

Il n' y a pas de douleur naturelle sans raison : on subit un traumatisme et c'est celui-ci qui provoque cette souffrance.

Une souffrance affective provient toujours d' une perte et quand nous perdons quelque chose, il est normal de ressentir un déchirement.

La souffrance est un processus naturel de retour à l' équilibre.

Tous les êtres humains la connaissent car elle fait partie de la vie.

Devant une souffrance réelle 

-  Il faut cesser de la combattre et cesser de la haïr

- Il faut l'accepter .....  

Car oui elle passera !

Le temps  fera son travail !

Mais....il ne faut.......

 Jamais avoir peur  car on a tous en nous  la capacité d' assumer ce que l'on ressent .
Nous avons tous d' extraordinaires ressources naturelles programmées en nous pour affronter aussi bien les souffrances physiques que les souffrances affectives

Et......

Quand cette la souffrance culminera au point de devenir insupportable, elle commencera à s' atténuer!!

A force de vivre des  épreuveS

On évolue vraiment !

 

dimanche, 13 août 2017

Vivre........

 

 

gif-anime-004b.gif

Vivre simplement, c’est compliqué…

Nous aspirons tous à la simplicité. Pourtant, nos désirs sont insatiables, nos plaisirs contradictoires, nous sommes en permanence tiraillés entre l’être et l’avoir.

Simplifier sa vie est donc un art délicat......

C’est le nouvel eldorado : davantage de simplicité et notre vie deviendrait heureuse, nous nous sentirions plus proches de la nature ou, en tout cas, de rythmes nous évitant le stress, l’urgence et leurs inconvénients.

Adieu pression, dispersion, dépense d’énergie folle…

Adieu complications.

À nous les jours tranquilles, la ligne droite, l’efficacité maximale avec le minimum d’efforts, la voie médiane, aussi loin des tourments de la précarité que de la course aux performances.

Nous sommes complexes par nature......

La première réponse tient de l’évidence : être un humain n’est pas simple,nos désirs sont insatiables, nos plaisirs sophistiqués.

Résultat : nous aimons accumuler.

De plus,nous cherchons souvent des solutions aux problèmes en les embrouillant encore davantage.

Parfois pour de bonnes causes – épargner nos proches –, parfois pour de moins bonnes – cela sert nos intérêts.

Enfin, il y a tous ces freins qui nous empêchent de changer.

Il faut réfléchir à ses besoins et rejeter le superflu. Cela signifie abandonner une part de soi – possessions matérielles, opinions ou idées – et ne pas craindre l’inconnu, l’avenir, l’ennui, les retrouvailles avec soi-même.

Il n’y a rien de plus compliqué que la simplicité, car elle conduit à repenser sa vie en termes philosophiques, voire spirituels.

Il faut réaliser que l’on n’est rien, que l’on peut mourir à tout instant, et appliquer cette connaissance à son quotidien. 

Tout est donc affaire de point de vue....

Ce qui paraît limpide à l’un paraîtra obscur à un autre.

La difficulté à simplifier sa vie n’est pas à imputer aux autres ni à la société, même s’ils y contribuent.

Comme le défendent certaines personnes  et avant eux nombre de sages, les solutions résident bien en nous 

Dans l’accord que chacun doit trouver

Entre ses vrais désirs,

Ses valeurs profondes,

Et

La vie plus ou moins folle qu’il accepte de mener!!!!!