vendredi, 03 novembre 2017

L'évasion à travers les mots....

 

images.jpg

 Peut -être et surement ces quelques lignes sont mon identité à travers ce besoin d'écrire ..

Avant je noircissais  des carnets, des feuilles éparses

Aujourd'hui, avec ce  temps moderne 

 Je tiens  un blog déjà depuis quelques années.

L'écriture représente   un  sas de décompression..

Un outil pour mieux vivre...

Un moment suspendu!

Mes écrits m'ont  prouvé à quel point l’écriture peut devenir libératrice.

 Même si pour moi l’écriture est devenue une passion.

Elle nourrit,  fait vivre.

L’écriture apporte beaucoup de plaisir mais aussi de la distance sur le reste de la vie.

La dureté du monde , les relations ,  la vie en général

Tout peut être décrit...

En tout cas ,

Moi, je peux tout mettre en mots et ainsi prendre du recul.

On se sent moins seule quelque instant ,on se retrouve avec son âme ,avec son coeur

 Écrire peut parfois aussi être douloureux

Car , en me relisant

Souvent  j’ai les larmes aux yeux.

Cela peut  changer aussi votre  comportement.

 Car moi ,je suis  aujourd'hui moins vulnérable,

J'ai davantage confiance en moi.

Ecrire...c'est 

Comme un jet d’eau en continu, qu’il faut expulser parfois  en urgence, au risque de se noyer.

En tout cas, elle aide à nager et à survivre dans « la dureté du monde "

 C’est le procédé du bon vieux journal intime d’autrefois qui fait tampon avec la vie de tous les jours, les tracas, les questionnements, les asphyxies.

Mon blog  non mes deux blogs me permettent  le transfert intégral de mes écrits pour peut-être les partager avec des inconnus en « empathie avec mes problèmes ».

Ma confiance s'est  s’amplifiée, s'est renforcée au fil du temps ,au fil des pages . 

La passion a joué son rôle.

Je  peux désormais m’apaiser dans ma relation à l’écriture, passer de la jouissance à la joie, goûter sobrement à l’amour tranquille, puissant, inépuisable de la beauté des mots…

Celui-là même qui me met  les larmes aux yeux

 La douceur d’une fierté qui se suffit à elle-même.

J’ai découvert que mes textes, qui décrivaient mes états d’âme touchaient les gens.

J‘écrivais depuis longtemps mais je n’avais jamais pensé que cela pouvait intéresser des lecteurs. 

L’écriture est une proposition.

Si les gens veulent me lire, ils peuvent simplement  le faire au détour de leurs recherches.....

Sans vouloir   en aucun cas imposer la douleur

 L’écriture est la médecine de l'âme.

C’est une potion magique !

Mais , oui l’encre noire soulage...

Mais,

Inexorablement le  plus souvent 

La tristesse ,hélas, est un puits sans fond,

Un encrier où la plume vient constamment se ravitailler pour gratter les blessures.

Pourtant,

Il y aurait une autre façon de recycler l’énergie prisonnière des pensées  

Changer de porte-plume, sortir du noir, retrouver les couleurs

Découvrir l’écriture de l’âme… au pinceau !

Il suffirait juste d’un petit exercice de temps en temps,

Avec l’autre main, celle qui n’écrit pas.

Car oui celle-là est toute neuve, intacte, libre…

Mais ,moi je ne sais pas peindre !

Je pourrais cependant

Simplement.....

Me laisser apprivoiser par cet élan,

Cette joie de vivre naturelle, innée.

Je les choisirais  pour mieux

Les dessiner, les peindre, les soigner dans mon cœur profond. 

Cet art soufflerait alors d'autres  mots....

Alors?

Essayez.....

Ecrivez 

Peignez

 Tout simplement!!

 

Publié dans MOi ,c'est .......

lundi, 07 avril 2014

J'ai...et j'ai......

sgtn_887_full.jpg

 
C’est immensément difficile d’être soi même, on ne sait même pas parfois QUI on est vraiment ni QUI on veut être… 
J’ai  eu besoin de silence pour comprendre celle que je voulais  être,
j’ai  eu besoin de m’éloigner du brouhaha des uns et des autres qui me tirez dans une direction plutôt qu’une autre. 
J’ai  eu besoin de me retailler des moments de pleine tranquillité ou je restais seule avec moi-même pour méditer et entrer en contact avec mon "moi" profond. 
J’ai passé de nombreuses années à aller dans la directions des vents… des vents soufflés par d’autres, aujourd’hui je vais ou je parviens à être vraiment moi. Je refuse dorénavant de renoncer à mes opinions, à mes sensations, à mes intuitions ou à mes convictions pour épouser celles des autres. A entendre les autres ils ont toujours les solutions miracles… Ah oui, la panacée ce sont les autres qui la détiennent ! 

J'essaie de placer ma vie sous le signe de la sérénité. Je ne demande rien d’autre ni rien de particulier,  Me sentir le plus possible connectée chaque jour avec la partie la plus vraie et la plus authentique de moi-même. Pour cela je sens que je n’ai besoin que d’une seule chose ou mieux que d’une seule personne:MOI
                                        
C’est dans le silence, cadre idéal de mes méditations personnelles que je parviens finalement à dire après réflexion, face à une question que je me pose dans une situation donnée ou face à un doute: «Oui, ÇA  c’est ce que JE pense vraiment », «Oui, ÇA c’est ce que JE veux vraiment faire». Ces  convictions sont alors comme des certitudes intérieures et profondes que rien ni personne ne saurait ébranler ou démonter. Il ne s’agit pas des autres mais de moi. Il ne s’agit plus de suivre comme un mouton un chemin déjà tracé et encore moins d’adhérer forcément à une opinion dominante qui ne serait pas la mienne. Dans le silence je retrouve mon authenticité et mon unicité d’être humain inévitablement différente des autres. Et c’est sans doute de cela que j’avais peur il y a maintenant plus qu'un certain nombres d'années.  Je m'étais construite  au fil des années une image de moi qui n'était pas la réalité.. et un jour il a bien fallu  me connaître et m'assumer.  J’avais peur de « sortir du lot » pour de multiples raisons pensant à tort que cela m’apporterait souffrance et solitude. J’ai longtemps « couru » derrière l’approbation de mon entourage. Je n’avais pas compris que vouloir à tout prix satisfaire les autres c’est comme vouloir attraper le vent. Le vent est par définition insaisissable, instable et capricieux (‘‘le vent tourne toujours’’ dit on ). Je n’avais pas compris qu’il est extrêmement douloureux de renoncer à soi. J’ai aussi découvert qu'à présent même si celà reste ma nature d’être «gentille et brave» ,je m'en  moquerai oui éperdument  si pour cela je devais  renoncer à mes principes et à mes valeurs. Je peux survivre..... J'avance aujourd'hui  contre vents et marées , au dépit de ce que je vis au quotidien .
J' ai appris  aussi souvent à mes dépends que  le compromis est toujours trop cher payé de toute façon et tôt ou tard certains laissent un goût bien trop amer…    
Dans mon silence ,je retrouve l’intime et pleine conviction de ce que je pense et de ce que je veux faire. Dans le silence je parviens à « écouter » ma petite voix intérieure complètement « vierge » des influences extérieures: c’est la voix de mon moi authentique. Cette petite voix, je l’ai remarqué, ne crie pas. Elle est douce et presque INAUDIBLE: je dois rester tranquille, en silence, parfois longtemps pour l’entendre et bizarrement, c'est dans le silence que "j'entends" vraiment l'essentiel ..mon essentiel.....ma vérité...!

 

 

Publié dans MOi ,c'est .......

Moi.....

 

livreplage.jpg

 

Dans cet univers de mots est enfouie

Une partie de ma fusion avec le monde des vivants…

Entre ces lignes se cache le reflet de mon âme dans tous ses états d’esprit...

Un mélange de sentiments parfois confus qui m’ont submergé tout au long de ma vie…

Une lutte perpétuelle et acharnée au fond de moi

Entre la tristesse et le bonheur,

L'espoir et le désespoir,

L'amour et la haine.

De la réalité au rêve

Vogue ma passion  sur une vieille épave

Et avec l'ancre du destin

Je dessine le portrait de chacun de mes jours.

C’est pourquoi,

La plupart de mes sensations

La plupart de mon ressenti

J' essaye de les emprisonner dans cet espace

Car ils sont le fruit de mes réelles pensées !

 

 

Publié dans MOi ,c'est .......